Blog de Cyriac GBOGOU

Apprendre, Partager, Critiquer tout ce qu'il voit et entend…

Koumassi: deux candidats RHDP à couteaux tirés…

Posted by cyriacgbogou sur 08/12/2011

A Koumassi, commune dans le sud d’Abidjan, les élections législatives battent leur plein comme partout en Côte d’ivoire.

Trois candidats luttent afin de representer ladite commune  à l’assemblée nationale à savoir Mamadou Koulibaly du LIDER et ex-président de l’assemblée nationale, Cissé Bacongo du RDR et actuel Ministre de l’Enseignement Supérieur, et N’Doyi Yapi Raymond du PDCI-RDA et actuel Maire de ladite commune.

Malgré la présence de ses affiches, le candidat Mamadou Koulibaly semble inaperçu durant toute cette campagne.

La bataille de Koumassi (si vous permettez l’expression) se jouera donc entre les candidats du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix) à savoir Cissé Bacongo et N’Doyi Yapi Raymond.

Tout aurait commencé dès le debut de la campagne pour les législatives lorsque les 2 candidats du RHDP se battaient la place inch’allah (célèbre terrain de football  qui accueille par moment tous les grands évènements de la commune de Koumassi).

Le vendredi 02 decembre 2011, les militants du candidat N’doyi (PDCI) sont priés de libérer la place inch’allah au profit de ceux du candidat Bacongo (RDR) qui doivent y installer leur QG (quartier générale). Mais en libérant la place, ils changent les phases du courant, privant ainsi les autres d’électricité.

Quelques jours plutard, ce sont les militants du representant du RDR qui s’en prennent aux affiches du representant du PDCI en y effectuant des ajouts.

Les affiches initiales portaient la mention suivante: « A Koumassi, c’est N’dohi Raymond on connait » mais maintenant sur certaines affichent, on peut désormais y  lire: « A Koumassi, c’est N’dohi Raymond on connait négativement ».

Souvent, lorsque les cortèges des différents candidats se croisent, les militants de chaque côté scandent des propos haineux.

Le mardi 06 décembre 2011 soir, c’était la cerise sur le gâteau comme le raconte ce témoin:  » ce soir là, les véhicules du cortège du Ministre Cissé Bacongo ont d’abord coupé ceux son adversaire N’Dohi Raymond. Le candidat du RDR a ensuite interpellé celui du PDCI sur le fait qu’il ne devait pas faire sa campagne en compagnie de corps habillés de l’état et qu’en tant que Ministre il pouvait en faire autant. Il a donc informé les responsables militaires de la zone tout en donnant l’ordre aux corps habillés en question de rentrer en caserne. C’est alors que N’Dohi serait sorti de son véhicule et l’aurait traité d’étranger à Koumassi. N’ayant pas apprécié ces propos, le Ministre aurait braqué une arme à feu sur le Maire avant de retourner dans son véhicule et continué son chemin. N’dohi à son tour n’ayant pas apprécié cette humiliation aurait passé un coup de fil au Président de la République pour lui expliquer la situation qui prévaut à Koumassi. Aussi ses militants lever le camp à l’équipe du candidat Cissé Bacongo qui devait occuper la place inch’allah pour 5 jours mais le vendredi 09 décembre 2011, cela fera une semaine  »

Nous aurions aimés voir ces 2 membres du RHDP être plus fair-play et pourquoi pas même les voir sur une même affiche nous d’aller voter en sachant qu’à la fin c’est le RHDP qui gagnait.

Au lieu de cela, ce sont les interets personnels qui sont en jeux au détriment de la population.

Vraiment comme le montre l’affiche ci-dessus, ils ont besoin de cours à domicile dans lesquelles les valeurs telles que l’union, paix et développement
qu’ils prônent leur seraient inculquées.

En tant que simple observateur, nous pouvons affirmer que le scrutin à Koumassi va se jouer sur 2 points essentiels à savoir l’appartenance ethnique et religieux.

Les habitants de Koumassi croisent donc les doigts pour ne pas vivre un scénario que nous avons déjà vu dans notre pays la côte d’Ivoire.

 

 

Une Réponse to “Koumassi: deux candidats RHDP à couteaux tirés…”

  1. freand said

    A l’ école primaire,on avait l’habitude de chanter cette chanson qui dit et je paraphrase: jamais on a vu la queue d’une souri dans l’oreille du chat. ce n’est que la début du commencement entre les « dignes fils » d’Houphouet.mais quand ça va arriver nous, nous ne seront que simples observateurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :