Blog de Cyriac GBOGOU

Apprendre, Partager, Critiquer tout ce qu'il voit et entend…

Petards: interdit ou pas?

Posted by cyriacgbogou sur 28/11/2011

  S’il y a une question que je me pose depuis ce matin, c’est vraiment de savoir si les pétards communément appelés « banger » en Côte d’Ivoire sont interdits ou pas.

Tout au long de la journée et une partie de la soirée du dimanche 27 novembre 2011, je n’ai fais qu’entendre le bruit de ces petards qui non seulement m’ont effrayé mais m’ont aussi rappelés la crise post-electorale que nous avons traversés il y a des mois de cela dans notre pays.

Le bruit des pétards est similaire à celui des armes qui crépitaient sur la ville d’Abidjan pendant cette mauvaise période de l’histoire des ivoiriens.

Ce qui m’étonne, c’est que tu ne les voit pas en vente dans la rue, mais tu les entend à tout coin de rue.

 

Alors si le gouvernement ne fait rien pour interdire les « banger », ils deviendront de véritable danger pour nous en cette fin d’année.

 

3 Réponses to “Petards: interdit ou pas?”

  1. ayyahh said

    Je me souviens d’une nuit affreuse que j’ai passé une fois à Yaoundé à cause de ces bruits que j’avais pris pour ceux d’armes à feu. le lendemain matin je me suis sentie idiote quand j’ai appris qu’il s’agit de pétards pour une fête d’anniversaire.

  2. de mémoire pétards et feux d’artifice avaient été interdits par décret après la célèbre fête du 10ème anniversaire de Western Union au Palais de la Culture J’étais alors en train de dîner avec une amie juste en face dans un des restaurants du lagunaire côté Plateau. Le restaurant s’était vidé en 5 mn. nous étions les seules clientes, préférant être à l’abri des balles plutôt que dans la rue. Des policiers et des civils avaient même sauté dans l’eau pris de panique. Le lendemain tout le monde avait bien ri. de mémoirecet évènement était fin 2003 ou peut être 2005 donc bien avant la crise post-électorale de 2010-2011
    a priori le décret est toujours en vigueur.

  3. moi c’était au congo-brazza, la nuit ou je suis arrivé, j’ai entendu ce bruit, mais de la manière je me suis caché sous mon lit, quelque heures plutard, on m’informait que c’était les militaires qui fêtaient. j’avais honte et soulagé aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :